Un Ukrainien qui a appris la mort de sa famille sur internet rend un témoignage très émouvant

Un Ukrainien qui a appris la mort de sa femme et de ses deux enfants après avoir vu la photo de leurs corps sur Twitter s’est confié à propos de cette troublante expérience lors d’une entrevue.

Serhiy Perebyinis s’était rendu dans l’est de l’Ukraine pour s’occuper de sa mère, alors qu’au même moment, sa femme et ses deux enfants tentaient de quitter le pays.

Lors d’une entrevue avec Erin Burnett de CNN, Serhiy s’est remémoré sa dernière conversation avec sa femme: « C’était le jour où il n’y avait déjà pas d’eau, d’électricité, de gaz, et nous avons discuté – je lui ai parlé à 22 heures, même si à ce moment-là il n’y avait pas non plus de connectivité. Mais j’ai réussi à passer et j’ai eu une discussion sur une éventuelle évacuation. »

La famille de Serhiy avait tout prévu afin de quitter le pays en toute sécurité, mais une situation inattendue a tout fait chavirer: « Au dernier moment, cependant, le convoi avec lequel elle prévoyait de voyager a été bombardé et a essuyé des tirs. Et puis elle est venue à pied sur le pont, essayant de s’échapper à pied. »

Serhiy était en mesure de suivre l’emplacement de sa femme et de ses enfants en utilisant la géolocalisation de Google et c’est après avoir remarqué un positionnement inhabituel qu’il a découvert l’horrible vérité à propos de sa famille: « J’ai remarqué qu’il y avait une géolocalisation inhabituelle entre Kiev et leur épingle. Et puis 20 minutes plus tard, son téléphone a déménagé à un autre endroit, dans un hôpital de Kiev. Et je soupçonnais que quelque chose n’allait pas. »

Sans tarder un seul instant, Serhiy a commencé à contacter des amis afin qu’ils se rendent dans des hôpitaux locaux, mais c’est finalement sur Twitter qu’il a obtenu une réponse: « Et puis j’ai vu une photo sur Twitter, et j’ai reconnu mes enfants. J’ai reconnu leurs affaires et leurs vêtements. Et j’ai appelé mes amis pour leur dire que les enfants étaient morts. Leurs corps gisent sur le trottoir. »

Enfin, Serhiv a tenu à rendre hommage à son épouse en déclarant: « C’était une personne très joyeuse, elle était la directrice financière d’une grande entreprise américaine. Nous avons passé beaucoup de temps ensemble en famille. Nous aimions les vélos, en hiver, nous allions skier, et elle aimait beaucoup planter des fleurs dans sa datcha, chalet de campagne. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.