Trop de fer dans le sang ? Peut-être souffrez-vous d’hemochromatose ?

L’Hémochromatose est une maladie par surcharge en fer. Ses premiers symptômes graves sont reconnus trop tardivement, vers 40 ou même 50 ans, c’est pourquoi , samedi 20 juin, l’Association Hémochromatose France sensibilise à ce sujet . Un seul message : faites le diagnostic précoce de la maladie entre 20 et 30 ans grace à une prise de sang !

L’hémochromatose, qu’est-ce que c’est ?
L’hémochromatose est une maladie due à une absorption excessive du fer alimentaire au niveau du duodénum. Cette hyperabsorption, due à une anomalie génétique, aboutit à une accumulation progressive de fer et à une destruction de tous les organes au cours de la vie : le foie, le pancréas, le cœur, les glandes endocrines, les articulations et la peau.
Sans diagnostic, les patients évoluent sournoisement de plus en plus fatigués vers une mort prématurée souvent par cancer du foie sur cirrhose. La surcharge en fer dont ils souffrent va provoquer aussi des lésions irréversibles du coeur, du pancréas, des glandes endocrines et des articulations.
Cette maladie encore considérée comme rare, est pourtant la première maladie génétique en France qui touche plus de 1 personne sur 300 et qui tue encore 2 000 personnes par an.
Une maladie sous-diagnostiquée, pourquoi ?
L’hémochromatose est encore un maladie sous-diagnostiquée, il faut attendre 3 à 10 ans pour établir un diagnostic en moyenne ! En effet, lorsqu’il y a surcharge en fer dans le sang, 9 fois sur 10 le médecin ne décèle pas la maladie ou fait une erreur de diagnostic
En réalité, cette méconnaissance de l’hémochromatose tant de la part du grand public que des médecin s’explique par plusieurs facteurs :
  • C’est une maladie mal connue de la médecine générale. Quand les premiers symptômes atteignent un patient (fatigue, douleurs articulaires des mains -poignée de main douloureuse-, arythmie cardiaque, troubles sexuels…), rares sont les médecins qui pensent à la surcharge en fer. Parfois même, ils prescrivent des compléments en fer !
  • C’est une maladie dont les symptômes apparaissent tardivement. Chez l’adulte les désordres diffus apparaissent vers 45 – 50 ans, un âge où des symptômes tels que la fatigue, la dépression, les atteintes du foie ou du coeur pourront tout naturellement être attribués à d’autres causes.
  • C’est une maladie génétique que l’on cache à tort dans de nombreuses familles car elle fait peur.
 Sensibiliser le grand public autour de cette maladie est donc essentiel.
La solution : se faire diagnostiquer à partir de 20 ans !
Les malades qui sont soignés suffisamment tôt pour Hémochromatose ( 25 – 35 ans) voient disparaître la plupart de leurs symptômes et retrouvent une espérance de vie normale. Il est donc primordial de se faire diagnostiqué précocement !

Comment ?

Se faire prescrire par son médecin une vérification du taux de saturation de la transferrine et de la ferritine au cours d’un examen sanguin. Ce test est pris en charge par la Sécurité Sociale depuis 2007.

Une fois que l’Hémochromatose est décelée à temps (à 25 – 35 ans), le traitement, consiste à désaturer l’organisme trop chargé en fer du patient par des saignées régulières, ce qui permet de faire disparaître la plupart des signes cliniques de la maladie.
Lorsque la maladie est découverte, il est indispensable que le patient prévienne les membre de leur famille afin de leur éviter de nombreux problème de santé en se faisant diagnostiqués eux-aussi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.