Son piercing aux oreilles tourne au cauchemar à cause d’un manque d’hygiène

Jennifer, 29 ans, de Philadelphie, s’est fait percer les oreilles il y a 11 ans, une procédure que de nombreux adolescents subissent tous les jours sans aucun problème.

Mais parfois, les piercings peuvent mal tourner, en particulier s’ils sont infectés. Ce qui a été le cas de Jennifer, à cause d’un manque d’hygiène lors de la pose de piercings.

Elle a constaté quelques jours plus tard que ses oreilles s’enflammaient, devenaient rouges, des maux de tête à répétition et des vertiges importants s’en sont suivis. Mais le calvaire ne s’arrête pas là, pour la jeune femme alors âgée de 18 ans : elle remarque de grosses boules douloureuses au niveau des oreilles.

« Je n’ai plus envie de vivre. J’ai l’impression que les grosseurs sur mes oreilles ne s’arrêteront jamais de grandir. »

Jennifer a, depuis, subi une radiothérapie pour essayer d’empêcher les chéloïdes de revenir.

Alors que de nombreux médecins lui expliquent ne pouvoir rien faire, elle décide de demander l’avis du Dr Sandra Lee (alias Dr Pimple Popper). Après avoir examiné Jennifer, le Dr Lee lui a diagnostiqué des chéloïdes extrêmes, un type de cicatrices surélevées pouvant survenir après des lésions cutanées mineures.

Le Dr Lee a ensuite averti que non seulement ses oreilles pourraient ne pas paraître «normales» après la chirurgie, mais que les cicatrices pourraient tout simplement repousser.

La chirurgie n’était pas un processus simple, elle a dû enlever plus de tissu auriculaire qu’elle avait initialement prévu et a dû utiliser une greffe de peau pour remodeler l’oreille gauche de Jennifer.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.