Sandrine Rousseau choque ses opposants et la toile avec son « droit à la paresse »

Invitée de La Matinale de France Info ce jeudi 15 septembre, Sandrine Rousseau a répondu aux propos de Fabien Roussel concernant la valeur du travail. L’élue de Paris a notamment évoqué « un droit à la paresse », qui n’a pas manqué de faire réagir l’opposition.

« Pour donner une dignité aux salariés, il faut qu’ils puissent ne pas dépendre de leur emploi, qu’ils puissent partir, qu’ils puissent avoir une sécurité quand ils partent de leurs emplois », a-t-elle d’abord révélé, avant de préciser : « C’est ça les allocations, ça sert à ça et c’est hyper-important. » L’élue de Paris a même été encore plus loin en affirmant que les citoyens avaient « un droit à la paresse » et « à la transition des métiers » : « On a le droit de faire des pauses dans sa vie, il nous faut retrouver du temps, le sens du partage et la semaine de quatre jours. […] La valeur travail, pardon mais c’est quand même une valeur de droite« , a-t-elle conclu.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.