Quelques conseils pour supprimer vos hémorroïdes naturellement

Les hémorroïdes touchent plus de 50 % de la population à un moment donné de leurs vies et causent des douleurs et des gênes qui peuvent s’accompagner de saignements mineurs ou de petits caillots sanguins.

Les hémorroïdes résultent d’une dilatation anormale et une tuméfaction des veines situées dans l’anus ou le rectum.

Les hémorroïdes peuvent être traitées à base de remèdes naturels.

Les causes et symptômes des hémorroïdes

Les hémorroïdes touchent majoritairement les personnes de plus de 50 ans ou encore les femmes enceintes. Chez la femme, certains cycles de vie accroissent la tension imposée aux veines rectales, telles que les périodes prémenstruelles, la grossesse et l’accouchement. Mais il existe d’autres facteurs communs à l’homme et la femme :

  • la constipation (efforts intenses de défécation)
  • une posture assise prolongée
  • la diarrhée
  • la consommation excessive de plats épicés, de café, d’alcool
  • une alimentation à faible teneur en fibres
  • certains sports et activités impliquant de soulever des poids lourd
  • des lésions du foie ou du côlon
  • la sédentarité
  • le surpoids

Les hémorroïdes qu’elles soient internes ou externes, peuvent entraîner des démangeaisons, une sensation de brûlure et des douleurs très aiguës.

En cas de saignements récurrents, vous devez consulter votre médecin pour qu’il vous confirme qu’il s’agit ou non d’hémorroïdes.

Comment prévenir l’apparition des hémorroïdes ?

  • veiller à ce que la zone anale demeure propre après la défécation
  • porter de sous-vêtements en coton
  • revoir son alimentation de fond en comble en optant pour des aliments riches en fibres ainsi que les légumes et fruits réputés pour leurs bienfaits sur le transit intestinal.

Quelques plantes médicinales pour lutter contre les hémorroïdes

Marronnier d’Inde, chardon, fragon, camomille, hamamélis, arbre à thé, la phytothérapie a montré son efficacité pour soulager les hémorroïdes, apaiser les démangeaisons et tonifier les vaisseaux.

Pour prévenir les crises d’hémorroïdes, faites des cures de plantes en tisane ou en gélules. Associez par exemple du petit houx avec des tisanes de vigne rouge, hamamélis, cyprès, marronnier.

Essayez cette infusion préparée à base de trois sachets d’hamamélis, cyprès et marronnier infusés dans un litre d’eau. Buvez-en tout au long de la journée.

On vous recommande également une méthode ancestrale loin d’être dépassée. Les bains de siège soulagent les hémorroïdes et calment les irritations et douleurs.

Vous pouvez ajouter dans votre eau de bain de siège, toute plante aux propriétés astringentes, à l’instar de l’hamamélis, associée ou non à la citronnelle, la camomille ou aux écorces de chaîne séchées.

Il s’agit de préparer au préalable une infusion, que vous laisserez refroidir avant de filtrer et d’ajouter à l’eau de votre bain de siège.

Vous pouvez opter aussi pour la vessie de glace :

 

Autres remèdes :

  • Le vinaigre de cidre non pasteurisé apaise les tuméfactions et les inflammations et aide à soigner les hémorroïdes hémorragiques. Buvez une solution de vinaigre de cidre et d’eau avant les repas.

  • Le gel et les branches d’Aloe Vera agissent en profondeur sur les hémorroïdes et réduisent les irritations. Les branches, congelées peuvent être utilisées comme un cataplasme à appliquer sur la zone tuméfiée.

  • Réputée pour ses propriétés laxatives et adoucissantes, l’huile d’olive réduit les enflures. Frottez délicatement la région anale à l’aide d’un coton tige imbibé d’huile d’olive.

 

  • Les huiles  essentielles d’arbre à thé ou de lavande apaisent les douleurs et facilitent la cicatrisation. Appliquez-en 2 gouttes – diluées dans une huile support de votre choix – sur l’hémorroïde, trois fois par jour. Attention toutefois, si ces huiles sont déconseillées pendant les 3 premiers mois de la grossesse.

  • Anti-inflammatoire aux vertus veinotoniques, le marronnier d’Inde est recommandé dans le traitement des troubles de la circulation veineuse. Versez une cuillère à café de graines ou de feuilles séchées de marronnier d’Inde dans un verre d’eau bouillante. Laissez infuser 15 minutes avant d’appliquer la crème obtenue sur la zone endolorie. Mise en garde : Les feuilles, graines et écorces du marronnier d’Inde contiennent une substance susceptible d’être toxique, demandez conseil à un spécialiste avant toute utilisation.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.