Pékin Express : Deux candidates usent de leur charme auprès d’un conducteur avant de l’abandonner

Pour leur nouveau départ, les binômes encore dans la course avaient 435 kilomètres à parcourir, en direction de Kalambaka, une petite ville grecque, ou Stéphane Rotenberg les attendait. Afin d’y parvenir, Rose-Marie et Cinzia ont alors décidé d’user de leur charme pour séduire des conducteurs grecs. C’est ainsi qu’elles ont très rapidement été accueillies dans la voiture de Miri.

Remarquant rapidement qu’elles ne laissaient pas le conducteur indifférent, les deux parisiennes lui ont promis un café à leur arrivée s’il les amenait à bon port. Cinq heures de route plus tard, les choses ne se passent donc pas comme prévu pour Miri. En effet, le dup n’a pas d’autre choix que de l’abandonner pour achever leur course sans même le remercier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.