Malaise sur le plateau de « TPMP » : Gilles Verdez fait pleurer une invitée, elle quitte le plateau.

Dans « Touche pas à mon poste », Cyril Hanouna est revenu sur un fait divers marquant ayant eu lieu le 29 août dernier à Cannes. Dans son talk sur C8, le présentateur a invité René, le fils de la victime Angèle Houin, et Bouchaïb et Hajar, le père et la sœur de l’un des agresseurs, pour un face-à-face.

« Vous ne pouvez pas dire ça ! »

Après plusieurs minutes d’échange, Gilles Verdez est intervenu et a estimé que le père et la sœur défendaient l’un des mineurs à l’origine de la violente agression. « Ils seront jugés pour violence aggravée sur personnes particulièrement vulnérables. C’est ça qui choque. Je ne sais pas s’ils feront de la prison. Mais la violence… Est-ce que vous prenez conscience de la violence de ce qu’a fait votre fils ? C’est terrible ! La dame aurait pu mourir », a débuté le chroniqueur. Et de lâcher : « On a l’impression que vous cherchez quand même à amoindrir la responsabilité de votre fils ».

Cyril Hanouna a immédiatement recadré Gilles Verdez : « Non ! Non ! Il n’a pas dit ça ! A aucun moment ! ». « Vous ne pouvez pas dire ça ! Il le descend tous les jours ! », a répondu Hajar. Et de s’effondrer en larmes, demandant à sortir du plateau. « Gilles, à aucun moment, ils n’ont dit ça ! », a lancé le présentateur, accompagnant l’invitée, en la réconfortant. Et d’ajouter : « Je ne sais pas où vous avez entendu ça. Vous entendez des choses qui ne sont pas sur ce plateau ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.