La raw attitude, un régime bien être

La folie du cru est en marche et compte de plus en plus d’adeptes. Mais quels sont les secrets et les bienfaits de cette alimentation ultra naturelle  ?

La raw attitude, ça vous dit quelque chose ? 

Nouveau régime à la mode, le crudivorisme, s’il est de plus en plus plébiscité par les stars comme Susan Sarandon ou Alicia Silverstone, ne date pourtant pas d’hier. En réalité, la raw attitude existe depuis plus de 2000 ans !Ce régime était pratiqué par les Esséniens vers 100 après J.-C et a ensuite été remis à l’honneur au XXeme siècle par Ann Wigmore et Viktoras Kulvinkas, fondateurs de l’Institut de santé Hippocrate. Appelé en anglais le Raw Food Diet, il se décompose en plusieurs catégories : les granivores (graines), les frugivores (fruits), les instinctos (consommer les aliments sans les mélanger) et les liquidariens (jus).

Manger cru, un style de vie

Mais plus qu’un régime, le crudivorisme est avant tout un véritable mode de vie basé sur une alimentation naturelle et vivante. A l’heure du règne des produits industriels et de la grande consommation de produits d’origine animale, le crudivorisme est-il une panacée ? L’objectif de la raw attitude, c’est de préserver sa santé et de manger le plus sainement possible. Pour cela, les adeptes du cru ont une règle simple : ne manger aucun aliment cuit à plus de 40°C ! C’est en effet la température maximale supportée par certains nutriments, au-delà, la chaleur détruit les enzymes présentes dans les aliments. Les crudivores consomment également de préférence des aliments issus de l’agriculture biologique et qui n’ont subi aucune transformation, mis à part la fermentation. Que ce soit de la viande, des légumes, ou du lait, tout doit être consommé cru et non pasteurisé. Le but : garder toutes les vertus nutrionnelles des aliments. Certains crudivores vont même plus loin, ne consommant que des fruits et légumes pressés, sous forme de jus ou de soupe.

La raw attitude, un régime bien être

Cette hygiène alimentaire qui peut sembler un peu particulière au premier abord répond à deux objectifs principaux : aider l’organisme à éliminer les toxines et prévenir les maladies cardiovasculaires ainsi que les cancers.
En effet, les adeptes de la raw attitude fondent leur régime alimentaire sur plusieurs études scientifiques selon lesquelles la cuisson des aliments entraine la destruction d’une partie des vitamines et des minéraux qu’ils contiennent. De plus, on a constaté que la cuisson pouvait réduire les propriétés anticancérigènes de certains légumes comme le brocoli, le chou ou le navet. D’autre part, selon certains, la digestion d’aliments cuits développerait un plus grand travail de l’organisme qui, à long terme, l’affaiblirait et favoriserait le développement d’allergies et d’autres pathologies. Mais cela reste toutefois à prouver.
Pour les adeptes de la raw attitude, c’est également LE nouveau régime détox très efficace puisque consommer des aliments crus et en majorité des fruits et légumes, favorise l’élimination des toxines par l’organisme.
Et enfin, bien évidemment, la raw attitude entraine souvent la perte de quelques kilos ! Et pour cause, exit l’huile de cuisson, les pâtisseries, la charcuterie et autres produits gras.

La raw attitude, faut-il se méfier ?

Sur le papier le régime cru semble très tentant, mais il faut tout de même rester vigilant. D’abord, ce régime est totalement déconseillé aux enfants, aux adolescents et aux femmes enceintes, l’apport énergétique journalier étant souvent plus faible que si on suit une alimentation traditionnelle, cela risquerait d’entrainer des problèmes de croissance.
De plus, des carences en vitamines B12 peuvent survenir. Celles-ci peuvent parfois provoquer des anémies. Ce régime est également fortement déconseillé aux personnes qui auraient des intestins irritables et souvent sujettes à des troubles digestifs car il peut entraîner nausées et maux de tête. Mieux vaut donc être en parfaite santé et sous surveillance régulière d’un médecin.
 
Un régime tentant donc, mais à suivre avec prudence. Et quid des heures passées derrière les fourneaux ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.