Insuffisance Veineuse : Tout Savoir

L’insuffisance veineuse est le résultat d’un mauvais fonctionnement des valves veineuses.  Celles-ci favorisent le passage du sang non oxygéné (venant des organes périphériques) à se diriger vers le cœur.

La circulation du sang allant jusqu’au cœur se fait mal vu que le sang stagne et finit par attaquer les parois des veines.

Pathologie fréquente, l’insuffisance veineuse toucherait plus de la moitié de la population féminine française, contre 25% des hommes.

Causes de l’insuffisance veineuse

L’insuffisance veineuse est une maladie circulatoire due à :

  • L’hérédité : le risque d’être atteint de varices augmenterait de 45 % pour un patient ayant un parent variqueux.
  • L’âge : 65 % des patients d’insuffisance veineuse ont plus de 60 ans ; et 25 % des patients sont âgés entre 30 et 40 ans.
  • La variation hormonale : la consommation de pilule contraceptive et les grossesses multiples augmenteraient le risque d’insuffisance veineuse.
  • Autres facteurs de risque : surpoids ; chaleur ; tabac ; alcool ; sédentarité ; voyage en avion (syndrome de la classe économique) ; port de talons hauts et vêtements trop serrés.

Symptômes de l’insuffisance veineuse

Complications dues à l’insuffisance veineuse

i) Formation d’un ulcère variqueux due aux varices, si la pathologie n’est pas prise en charge.  L’oxygénation insuffisante des tissus autour des varices entraîne l’apparition d’eczéma variqueux (plaques rougeâtres sur la peau).  Suite à un choc ou grattage, les eczémas forment des plaies dures à cicatriser.

ii) Risque de phlébite (thrombophlébite ou thrombose veineuse) : trouble cardiovasculaire dû à un caillot dans la veine, pouvant interrompre la circulation sanguine.

iii) Risque d’embolie pulmonaire si le caillot touche une veine superficielle ou profonde.

Diagnostic et traitement de l’insuffisance veineuse

Il est important de consulter un phlébologue qui effectuera une échographie doppler afin de visualiser l’état et le diamètre des parois : rétrécissements et dilatations des veines ; présence de caillots.

Deux méthodes possibles :

  • Voie médicamenteuse (veinotoniques) liée à une hygiène diététique.  A savoir : le port des bas de contention attenue les douleurs.
  • Voie chirurgicale
    • Petites varices : la sclérothérapie renvoie à l’injection d’un produit irritant bouchant la veine malade.
    • Grosses varices : le stripping renvoie à l’ablation de la veine.  A savoir : Les nouvelles techniques permettent de brûler la veine à l’intérieur (avec fibre laser ou sonde).

La médecine thermale constitue un traitement préventif ou curatif pour les pathologies veineuses.

Prévenir l’insuffisance veineuse

Afin de prévenir l’insuffisance veineuse (réduire les jambes lourdes) il faut :

  • Reposer les jambes (en les gardant surélevées)
  • Pratiquer  une activité physique régulière (notamment, natation, marche ou vélo)
  • Opter pour des douches froides sur les jambes (en les massant de bas en haut)
  • Pratiquer régulièrement des mouvements autour de la cheville
  • Contracter les muscles des cuisses
  • Changer fréquemment de position si vous êtes au travail

Gestes à éviter pour la prévention de cette insuffisance :

  • Position prolongée debout ou assise
  • Croisement des jambes
  • Chaleur sur les jambes (par exemple : sauna, bain de soleil)
  • Vêtements trop serrés (au niveau des membres inférieurs)
  • Port de chaussures mal adaptées (trop ou pas assez de talon).  A savoir : la hauteur idéale est entre 3 et 4 cm.

Les signes fonctionnels de cette insuffisance sont :

  • Jambes lourdes
  • Crampes (principalement la nuit)
  • Impatiences
  • Picotements
  • Engourdissements

Les signes physiques de l’insuffisance veineuse sont :

  • Œdèmes
  • Varices
  • Télangiectasies

Une réflexion sur “Insuffisance Veineuse : Tout Savoir

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.