Il insulte la police en ligne, la justice fait détruire son smartphone

La semaine dernière, la police nationale a posté des clichés sur ses comptes Twitter et Facebook sur lesquelles on peut voir un smartphone écrasé par une pince métallique. Ce smartphone appartenait à un monsieur qui, en Nouvelle-Calédonie, avait insulte les forces de l’ordre sur Twitter.

« C’est à 12h10 exactement aujourd’hui (18 mars), qu’un petit malin poste dans un quartier de Nouméa une vidéo sur Facebook dans laquelle il vient de filmer des véhicules de police tout en faisant apparaître quantité d’insultes et autres emojis outrageant les forces de police. Mais il ne savait pas que nos services effectuent une veille permanente de ce réseau. Le résultat ne s’est pas fait attendre : à 12h30 exactement, l’auteur était interpellé dans son domicile et placé en garde à vue » note la police dans un post Facebook.

La justice a ordonné la destruction du smartphone sous les yeux du propriétaire, une peine légère comparativement à l’amende qui peut aller jusqu’à 7500 euros et/ou 6 mois de prison.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.