France : La réintégration d’un collégien exclu pour agression à l’arme blanche ne passe pas

« Qu’il ait réellement voulu l’agresser ou non, le résultat reste le même. Un élève a été blessé à coups de couteau et on ne peut pas considérer cela comme un acte anodin », souffle un enseignant du collège Jean-Renoir de Bondy (Seine-Saint-Denis). Ce mardi, plusieurs sections syndicales de cet établissement, classé réseau d’éducation prioritaire (REP), ont écrit une lettre au recteur de l’académie de Créteil pour leur signifier leur surprise et leur inquiétude après avoir appris qu’un élève, exclu définitivement du collège en décembre pour avoir porté deux coups de couteau à un camarade, allait finalement être réintégré.

D’après le rectorat, l’annulation de l’exclusion est due à un « vice de forme » dans la tenue du conseil de discipline et non pas au fond de l’affaire. Le conseil de discipline doit en effet suivre des règles strictes. Ses décisions peuvent d’ailleurs faire l’objet d’un recours au tribunal administratif.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.