Emprunt immobilier

Emprunt immobilier

La simulation d’emprunt immobilier permet de déterminer sur combien d’années  vous étalerez le paiement de votre bien immobilier (maison, appartement),  quelles seront vos mensualités a payer, le taux d’intérêt (fixe ou  variable), le taux effectif global de votre prêt, jusqu’à combien vous  pourrez emprunter, éventuellement votre droit au taux 0%, calcul de frais de  notaire (diffèrent si vous achetez du neuf ou de l’ancien).

La simulation aidera a déterminer si vous avez tout intérêt a acheter ou  louer, quelle est votre capacité d’endettement en fonction de vos revenus.  Peut-être également changerez vous d’avis sur la valeur du bien que vous  souhaitez financer.

En cas de simulation, n’oublier pas de prendre en compte les différentes  aides qui peuvent alléger le poids de l’emprunt telles que la loi de Robien,  la loi Borloo,… De plus, certains produits bancaires ont été spécialement  conçus en prévision d’investissement immobiliers tels que le Plan d’Epargne  Logement (PEL) et le Compte Epargne Logement (CEL). Déjà posséder un bien  immobilier sera un avantage pour obtenir un nouveau crédit immobilier.

Ci-après sont listées les informations nécessaires a fournir lors de la  simulation de prêt immobilier :

1. Définition du projet :
– achat / travaux / construction
– nature du bien
– situation géographique

2. Cout du projet : inclus frais de notaire

3. Profil de l’acheteur :
– situation matrimoniale
– activité professionnelle, type de contrat, salaire
– ancienneté avec votre banque actuelle

Une fois ces informations traitées, la banque déterminera si, oui ou non,  votre prêt peut être acceptée. Si non, les données pourront être réévaluées  telles que la durée du prêt, le montant du bien a acheter, … afin de  pouvoir obtenir un accord de prêt.

Les outils de simulation disponibles sur Internet peuvent comparer jusqu’à  100 banques différentes. Le choix est donc sans limite et le marche saura  satisfaire vos critères.

Calcul emprunt immobilier

Le secteur immobilier a toujours été considéré comme le meilleur placement financier en raison du rendement locatif assez élevé. De plus, ce secteur bénéficie un taux d’intérêt d’emprunt attractif auprès des institutions financières en cas d’emprunt (un taux fixe allant de 3,35% à 4,90%). Avec un tiers de la population française ayant la possibilité d’acquérir un bien immobilier grâce à un emprunt, ce secteur a connu une croissance très élevé à partir de l’année 2000.

Face au grand intérêt des particuliers pour le marché immobilier, plusieurs sites web comme meilleurtaux.com, diagnosticexperts.com, cyberpret.com proposent leur aide pour le calcul d’emprunt immobilier. Cette opération consiste à faire un devis financier personnalisé de l’emprunt selon les possibilités de l’emprunteur.

Normalement, on peut effectuer cette opération avec un conseiller d’une institution financière mais grâce à l’internet, on gagnera beaucoup plus de temps par la simulation que propose le calcul d’emprunt immobilier mais aussi on peut comparer les taux d’intérêt proposés par les institutions financières.

Dans le calcul d’emprunt immobilier, l’opération inclut principalement le calcul de capacité d’emprunt pour définir le montant total de l’emprunt qu’on pourra bénéficier selon les revenus ainsi que le calcul du prêt immobilier pour déterminer quel est le montant à assumer mensuellement, à quel taux et pour combien de temps. En ce qui concerne le taux d’intérêt, deux choix sont mis à la disposition de l’emprunteur : le taux fixe qui reste stable pendant toute la durée de l’emprunt mais à un taux assez élevé contre le taux révisable ou variable selon le marché qui est très intéressant au début car plus bas que le taux fixe mais qui risque de s’accroitre à l’avenir.

D’autres opérations peuvent aussi être incluses dans le calcul d’emprunt immobilier, comme pour savoir si on fait partie des bénéficiaires de la politique de défiscalisation appliquées par l’Etat ces dernières années. En effet, depuis 1990, l’Etat a adopté plusieurs lois incitant les investissements immobiliers: loi Besson, loi de Robien, loi de Robien Recentrée, loi Borloo, défiscalisation Sarkozy, crédit à taux zéro… Ces lois ont été mises en place pour combler les besoins en logement qui se font sentir dans les grandes agglomérations et à inciter les investissements dans les régions l’Outre-mer.

D’autres opérations sont aussi proposées comme le comparatif taux fixe / taux révisable sécurisé, le calcul d’hypothèque, le calcul de prêt in fine…

Grâce à la précision et à la clarté des réponses que propose le calcul d’emprunt immobilier, il est devenu un outil de décision primordial pour tout investisseur afin d’optimiser son projet immobilier. De plus, cette opération, qui peut être fait en quelques minutes, est gratuite et sans engagement

Malgré la crise financière en fin 2008 qui a touché en plein fouet plusieurs pays de l’Amérique et de l’Europe, le secteur immobilier n’a pas encore dit son dernier mot. La crise, en effet, n’est néfaste que pour les immeubles résidentiels et anciens. Pour les autres types d’immeubles, la demande n’a pas beaucoup changé car tant que le nombre de la population augmente, que l’immigration persiste, les besoins en logement ne cesseront de croître.

Assurance emprunt immobilier

Les institutions financières qui proposent des emprunts à ses clients agissent toujours par prudence car elles engagent des fonds qui ne lui appartiennent pas. Pour cette raison, les emprunteurs doivent toujours se munir de garanties pour avoir le prêt.

 

Dans le secteur immobilier, ce sont les institutions financières qui fixent le montant de l’emprunt d’après les apports personnels de l’emprunteur et d’après  ses possibilités ou plus précisément  ses ressources financières. En conséquence, l’assurance emprunt immobilier est liée à l’incapacité de la personne à percevoir ses revenus pour payer l’emprunt : le chômage ou invalidité temporaire, l’incapacité et le décès. En ce qui concerne l’assurance emprunt immobilier couvrant le chômage, elle reste facultative. Très peu d’institutions financières l’exigent. Par contre l’assurance décès-incapacité est indispensable pour l’obtention d’un crédit immobilier. Elle peut couter des milliers d’euros à l’emprunteur pendant toute la durée de l’emprunt.

Auparavant, l’assurance emprunt immobilier a été imposée par les institutions financières  sous condition d’obtenir l’emprunt mais maintenant elles acceptent une délégation d’assurance et donc l’emprunteur a le droit de choisir l’assureur qui lui propose un meilleur prix.

Il y a deux façons pour calculer les cotisations de l’assurance emprunt immobilier : par le capital initial avec un montant fixe pendant toute la durée de l’emprunt (entre 0,18% et 0,45%) ou par le capital restant dû avec une cotisation évoluant à la baisse avec l’emprunt (entre 0,50% à 0,70%).

L’assurance emprunt immobilier a pour rôle de protéger non seulement les institutions financières mais aussi la famille de l’emprunteur en prenant en charge le reste à payer du prêt à la place de l’emprunteur en cas de décès, d’invalidité absolue et définitive, d’invalidité totale, permanente ou partielle déterminée par un expert médical ou encore l’arrêt de travail constaté médicalement.

Cependant, dans le cas où ce sont deux personnes qui ont contracté l’emprunt (c’est parfois le cas pour un couple qui a deux rentrées d’argent), l’assurance emprunt immobilier ne couvre qu’en moitié l’emprunt et laisse l’autre personne rembourser sa part de prêt dans le cadre où l’autre emprunteur est atteint d’incapacité ou est décédé. Néanmoins, si les deux personnes à pris une assurance à 100% de couverture pour chacun, soit une couverture de 200% pour l’emprunt avec des cotisations doublées, alors l’assurance va couvrir le montant restant du prêt en cas d’invalidité ou décès de l’un des emprunteurs tandis que son co-emprunteur ne paie plus rien. Il faut toutefois noter que l’assurance emprunt immobilier peut appliquer un délai franchise ou un délai de carence pendant laquelle la garantie n’entre pas en jeu.

Comme toute assurance à la personne, pour pouvoir bénéficier de l’assurance décès-invalidité, l’emprunteur doit subir une visite médicale. C’est à partir de cette visite que l’assureur va définir le montant de la cotisation (s’il constitue un grand risque ou non pour l’assureur) Normalement, une personne qui présente un risque de santé aggravée aura du mal à être assurée. Mais grâce à la Convention Aeras, elle bénéficiera de l’aide des institutions financières pour obtenir son assurance afin qu’elle jouit d’un emprunt immobilier.

Simulation emprunt immobilier

Il ne vous reste plus que quelques jours pour monter à bord du train du crédit immobilier et rencontrer un professionnel qui pourra vous proposer une simulation emprunt immobilier.ou vous informer sur les mesures et opportunités actuelles (notamment les nouvelles offres telles que le prêt à taux zéro, qui vient de doubler, le prêt à taux zéro bonifié localement, les crédits d’impôts, le Pass Foncier etc). C’est aussi l’occasion d’assister à des conférences et des débats et de nouer sur place des relations avec les organismes de crédit locaux qui pourront s’avérer utiles lorsqu’il s’agira ultérieurement de comparer les offres. Bien sûr, pour vous appâter, les banques partenaires vous ont aussi préparé quelques offres spéciales à déguster tout de suite, mais vous n’êtes pas pour autant obligés de conclure sur le champ !

Parti de Paris-Gare du Nord le 15 janvier, le train aura en deux semaines parcouru 14 villes-étapes : Paris Gare du Nord, Marne la Vallée, Caen, Rennes, Bordeaux, Toulouse, Toulon, Avignon, Lyon-Perrache, Dijon, Lille-Flandres, Metz, Reims, Strasbourg et finalement Nantes où il s’immobilisera définitivement le 3 février. Il accueille le chaland tous les jours de 9h à 19h.

Train ou pas, il reste le débat le plus agité du moment : est-ce ou pas le moment d’acheter ? Les avis se suivent et ne se ressemblent pas. Pour : le marché a baissé, les taux de crédit aussi et les marges de négociation avec les vendeurs s’accroissent. Contre : le marché baissera encore et pour profiter d’un taux intéressant, encore faut-il qu’on vous accorde un prêt. Or les banques font de la résistance et ont considérablement durci leurs conditions. C’est contre cette tendance que veut lutter le train du crédit, en rapprochant les français des organismes de prêt. Suffira-t-il à desserrer la main qui tient hermétique la porte du coffre-fort ?

Taux emprunt immobilier

Taux emprunt immobilier C’était en décembre dernier et à Lyon qu’un journaliste du magazine Lyon-Mag (l’article n’est plus disponible, le magazine étant aujourd’hui en liquidation) a eu l’idée de demander la même simulation d’emprunt immobilier à 10 banques différentes. Et a récolté un plaisant résultat. Dans l’ordre il s’est entendu répondre: « Oui, oui, oui, oui, oui mais, peut-être, non, non, non, oui et puis tout bien réfléchi non ». Avec le même dossier ! On ne saurait mieux démontrer qu’en cette période de restriction de crédit, les banques décident à peu près ce qu’elles veulent. Et illustre la scientificité des méthodes d’évaluation des dossiers des clients. Evidemment, pour les besoins de la démonstration, le dossier, concocté avec l’aide d’un agent immobilier, se veut favorable mais ouvert à l’interprétation. Jugez plutôt : nous avons un couple formé d’un infographiste de 27 ans, au salaire mensuel de 1546€ et d’une commerciale de 28 ans gagnant 1590 € par mois. Taux emprunt immobilier L’appartement concerné fait 45m2, se situe dans le 6ème arrondissement et le couple demande 150 000 €, n’ayant pour apport que 10 000 € équivalent plus ou moins aux « frais de notaire ». Il envisage d’emprunter sur 18 ans. Si l’on en croit, un tel dossier n’aurait eu aucun problème à « passer la rampe » un an auparavant. Et là, surprise, taux emprunt immobilier la moitié des réponses est négative. Et on apprend que pour la banque A un endettement de 36% ne pose pas de problème alors que pour la banque B, 35% est le maximum, à condition que l’apport soit conséquent. Comprenne qui pourra. Et ne parlons pas du coût final des crédits (le T.E.G. ou Taux Effectif Global) qui subit des variations aussi conséquentes. Amusant. Et surtout instructif. S’il y a une morale à en tirer (dans l’hypothèse ou banques et morales seraient conciliables) c’est de ne pas hésiter à demander un nombre élevé de simulations d’emprunt, comparer -y compris les taux emprunt immobilier mentions qui semblent les plus annexes- et choisir en connaissance approfondie de cause !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *