« Des enfants mal élevés ? Arrêtez de les couver » : une enseignante interpelle les parents d’élèves irrespectueux dans un post Facebook

Julia Marburger a enseigné en sixième à la Cedar Creek Intermediate School au Texas jusqu’à il y a quelques années, avant d’abandonner sa carrière. L’ancienne enseignante a tenu à expliquer les raisons pour lesquelles elle a finalement pris cette triste décision : les jeunes faisaient de ses cours un enfer. Attention, parce que nous ne parlons pas d’une enseignante qui ne peut pas gérer sa classe correctement, mais d’une bande de jeunes adolescents irrespectueux et incontrôlables, qui ont littéralement détruit tous les objets de la classe et ne faisaient jamais leurs devoirs. La femme a également publié quelques photos sur Facebook pour témoigner des conditions dans la classe : chewing-gum sur les rebords de fenêtres, étagères détruites, livres déchirés, etc.

La raison de tant d’impolitesse ? Les parents !

Une situation vraiment inacceptable, notamment parce que l’école n’avait pas prévu de budget pour l’achat de fournitures scolaires et que Mme Marburger avait dû payer de sa poche un grand nombre d’éléments essentiels dans la classe. La goutte d’eau qui a fait déborder le vase au cours de sa longue expérience professionnelle a été un incident particulier au cours duquel un parent s’est adressé à elle de manière totalement irrespectueuse, en présence de l’élève incriminé : une mère s’est mise en colère contre elle parce que son enfant était tenu responsable d’un mauvais comportement. À cette occasion, Mme Marburger a même été réprimandée par le parent devant l’élève en question.
Alors pourquoi les enfants sont-ils si irrespectueux ? Simple : parce que leurs parents sont les premiers à être impolis ! Julia affirme haut et fort que les parents ne doivent absolument pas justifier constamment leurs enfants, ni les couver, même lorsqu’ils sont clairement dans l’erreur. Continuer à être complice de cette dynamique revient à contribuer à la constitution d’une classe de jeunes personnes totalement irrespectueuses, égoïstes et ignorantes. Pour Julia, la colère et la frustration accumulées au fil des ans dans la salle de classe l’ont amenée à renoncer à sa carrière d’enseignante, mais cela ne signifie pas que tous les éducateurs doivent abandonner.

Selon vous, où commence et où finit la responsabilité d’un parent ? Et quelle doit être la part de l’école ? Faites-nous part de votre avis !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.