Crise énergétique : Comment se chauffer cet hiver sans se ruiner ?

La hausse vertigineuse des prix de l’électricité et du gaz poussent les français à craindre  l’utilisation du chauffage usant de ces deux combustibles durant la période hivernale qui s’installe doucement. Malgré les annonces récentes du gouvernement sur le bouclier tarifaire prolongé en 2023, le chèque énergie. Les Français sont donc de plus en plus nombreux à se tourner vers l’utilisation du chauffage au bois comme nos aïeuls.

Comment se chauffer cet hiver sans se ruiner ?

Le bois reste le moyen le plus économique pour se chauffer durant l’hiver sans casser la tirelire. Qu’il s’agisse de bûches de bois ou de granulés, le poêle à bois permet de se chauffer convenablement et de faire des économies qui peuvent atteindre en moyenne 400 euros par an. Vous pouvez également opter pour la bouillotte pour rester au chaud. La bouillotte est une solution économique pour se réchauffer pendant la période hivernale. Permettant de se chauffer à moindre coût.

Pour dormir bien au chaud pendant l’hiver, vous pouvez adopter quotidiennement des astuces très simples. Tout d’abord, évitez de surchauffer votre pièce, la température idéale se situant aux alentours de 18°C. Vérifier constamment l’isolation des fenêtres et des portes et si l’air circule facilement en-dessous de ces derniers, placez des bas de porte devant les interstices par exemple.

Comment se chauffer dans la salle de bain sans se ruiner ?

C’est le chauffage mixte qui est le plus souple, car il répond à toutes les demandes tout au long de l’année. Quel que soit le type d’énergie, le chauffage peut s’installer dans le sol, offrant un confort particulièrement appréciable dans une pièce ou l’on circule le plus souvent pieds nus mais exige malheureusement des travaux importants et une épaisse minimale qui n’est pas toujours disponible.

Plus abordable, le radiateur sèche-serviettes devenu la vedettes des salles de bains dans la mesure ou il offre des serviettes chaudes toute l’année à condition d’être mixte. Attention, recouvert de serviettes, un tel radiateur chauffe les serviettes mais plus la pièce !

Le chauffage. S’il y a une pièce dans laquelle le chauffage doit être efficace, c’est bien la salle de bains ! Raccordé au chauffage  central, il a l’inconvénient de manquer d’indépendance, en particulier aux inter-saisons quand la chaudière est  mise en sourdine ceci condamne la salle de bains à la fraicheur ambiante. Electrique, il est pratique et obéit à la demande mais  ne s’installe dans la salle de bain que sous haute surveillance et en respectant à la lettre les consignes de sécurité. Il doit en être obligatoirement relie à la terre, être équipé d’un disjoncteur différentiel.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.