Assurance-chômage : L’allocation d’un ex-travailleur au Smic baissera de plus de 300 euros avec la réforme

« Au 1er juillet, l’allocation-chômage d’un smicard passera de 985 euros à 667 euros ! », s’offusque ainsi ce visuel, partagé plus de 2.000 fois sur le réseau social.

Fake off

La première étape de la réforme de l’allocation-chômage débutera bien le 1er juillet prochain, avec la réforme de son mode de calcul. A compter de cette date, le salaire journalier de référence (SJR) tiendra compte des périodes d’inactivité des travailleurs sans emploi.

« Ces nouvelles règles de calcul conduisent à indemniser moins, mais plus longtemps : 14 mois en moyenne, contre 11 actuellement. Selon les estimations de l’Unédic, dans l’ensemble, 63 % des allocataires percevront au total une indemnisation moins élevée et 23 % une indemnisation supérieure », détaille le site Service Public. Tout en rappelant que « pour éviter des revenus trop bas aux personnes les plus précaires, cette baisse d’allocation sera limitée par un plancher : le SJR baissera de 43 % maximum par rapport au mode de calcul de la convention chômage de 2017 ».

Si le gouvernement vante la durée accrue de cette indemnisation, elle se retrouve tout de même réduite chaque mois, alors que « les charges fixes du demandeur d’emploi, comme le loyer, ne baisseront pas, [ce qui ne] fera qu’augmenter sa précarité financière », comme le déplorait récemment auprès de 20 Minutes Eric Courpotin, secrétaire confédéral de la Confédération française des travailleurs chrétiens (CFTC).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *