Angine et mal de gorge

Le mal de gorge est un vaste fourre-tout
En réalite, le mal de gorge est un symptôme, c’est-à-dire un signe d’appel d’une maladie qui, associée à d’autres signes, permet de faire un diagnostic et de soigner la maladie dans la mesure du possible.

Le mal de gorge

Un mal de gorge peut avoir de multiples causes : la première qui nous fait consulter est l’angine (chapitre développé plus loin) ou la rhino-pharyngite. Les autres causes sont des irritations dues à la pollution, au tabac, à l’alcool, à une irritation mécanique comme de parler trop fort, trop longtemps, de se racler la gorge, une allergie, la présence d’une tumeur bénigne ou maligne…

Face à un mal de gorge persistant, il est conseillé de consulter votre médecin, il examinera votre gorge et fera le nécessaire pour vous soulager.

L’angine

L’angine est une infection microbienne de la gorge, virale ou bactérienne.
Elle entraîne une douleur plus ou moins importante, spontanée et exacerbée par la déglutition ; cette douleur est associée à de la fièvre, une fatigue générale, le nez qui coule plus ou moins, des courbatures, des maux de tête… La gorge est rouge, plus ou moins gonflée, des points blancs peuvent être présents ; des ganglions peuvent apparaître.

Mieux vaut consulter

Il est nécessaire d’aller voir votre médecin ; il doit déterminer la nature de l’angine.

Si l’angine est virale (la gorge est rouge, le nez coule, le patient tousse, il a des courbatures), ce qui est le plus souvent le cas, aucun traitement particulier n’est prescrit en dehors d’antalgiques, antipyrétiques, voire anti-inflammatoires, collutoire antiseptique-anesthésique, pour diminuer localement la douleur .

Par contre, si l’angine est d’origine bactérienne (où les signes les plus fréquents mais non spécifiques sont le mal de gorge, la fièvre, la présence de points blancs ainsi que des ganglions, …), il faut prendre un traitement antibiotique pendant plusieurs jours car les risques de complications graves existent si la bactérie responsable est le streptocoque ß hémolytique.

Le streptocoque ß hémolytique sécrète des toxines qui peuvent passer dans le sang et provoquer des maladies graves à distance de la gorge : une éruptions cutanée (scarlatine) une atteinte du cœur (rhumatisme articulaire aigu), des troubles neurologiques, une atteinte des reins (glomérulonéphrite aiguë).

Cette bactérie peut aussi donner des abcès localement.

Aujourd’hui, ces complications sont rares dans les pays développés car les angines sont efficacement traitées.

Le test de diagnostic rapide

Les médecins ont aujourd’hui une arme de choc : un test pour la bactérie streptocoque ß hémolytique, à résultat immédiat. Si le test est positif, des antibiotiques adaptés au microbe seront prescrits. Si le test est négatif, le malade aura une ordonnance plus légère avec un traitement symptomatique de confort.

La mononucléose infectieuse (MNI)

C’est la « maladie des amoureux » ou la « maladie du baiser ». En effet, elle est contagieuse et se transmet par la salive. Elle apparaît volontiers chez les adolescents et les adultes jeunes.

Le malade présente une angine, de la fièvre, des adénopathies, voire une grosse rate.
Le traitement préconisé sera la prescription d’antipyrétiques (contre la fièvre) et le repos.
L’asthénie, c’est-à-dire la fatigue, peut persister plusieurs semaines.

Un examen de sang, le MNI test, est parfois demandé à distance de cette angine, devant une asthénie persistante ; ce test permettra de confirmer a posteriori le diagnostic de MNI.

Si vous ou votre entourage avez mal à la gorge et/ou une angine et de la fièvre, il ne faut pas passer à côté d’une angine à streptocoque. Allez voir votre médecin.
Il fera le diagnostic immédiatement et vous prescrira après avoir fait le test de dépistage rapide, le traitement qui vous soignera efficacement, il ne vous fera prendre des antibiotiques que si c’est nécessaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.