Allergie Aux Acariens : Symptômes, conseils et traitement

Les acariens sont une des causes majeures des allergies respiratoires : asthme ; rhinite ; conjonctivite ; poussées d’eczéma sur peau atopique.

En France, l’allergie aux acariens touchent 10% de la population qui sont majoritairement des jeunes.

Acariens, petites bêtes

Il s’agit de minuscules bêtes qui ne sont pas visibles à l’oeil nu et  qui sont issues de la famille des arthropodes. Très petites et mesurant quelques micromètres, elles vivent un peu partout mais sont plus présentes dans les matelas, les matières laineuses ou plumeuses, les moquettes, entre autres.

Elles consomment les morceaux de peau mortes que l’être humain perd chaque jour. Adeptes des espaces chauds et humides, les acariens se multiplient à une température de l’ordre de 25º C et avec une humidité de 60 à 80%. Toutefois, à plus de 1500 m d’altitude, ils sont inexistants.

Symptomatologie

Comment se manifeste une allergie aux acariens ?

La manifestation la plus courante de l’allergie aux acariens est la rhinite allergique, dont voici les symptômes :

  • Écoulement nasal clair (rhinorrhée).
  • Éternuements à répétition.
  • Obstruction nasale (nez bouché).
  • Démangeaisons du nez et/ou du palais.
  • Perte de l’odorat.
  • Une conjonctivite allergique est souvent associée : larmoiement, rougeurs, picotements des yeux.

Cette myriade de symptômes est particulièrement handicapante et perturbe grandement la qualité de vie, avec des répercussions psychologiques, sociales et professionnelles :

  • Troubles du sommeil (difficultés à s’endormir, ronflements…).
  • Fatigue.
  • Somnolence.
  • Irritabilité et autres troubles de l’humeur.
  • Troubles de la concentration avec retentissement scolaire et professionnel.
  • Maux de tête.
  • Signes extérieurs et difficultés sociales : cernes, reniflements, éternuements, irritations cutanées, pâleur, eczéma…

Diagnostic de l’allergie aux acariens de poussière de maison

L’allergie à la poussière de maison est diagnostiquée à l’aide d’un test d’allergie et d’une anamnèse précise effectués par un médecin expérimenté en allergologie. Dans ce cadre, il est utile de documenter l’intensité et la nature des symptômes. Les informations sur l’évolution des symptômes facilitent la distinction entre cette allergie et les autres types d’allergies.

Astuces pour tenir les acariens éloignés

  • Maintenez le taux d’humidité ambiante inférieur à 50 % en utilisant par exemple des dessicants ou déshumidificateurs d’air. Ouvrez les fenêtres quelques minutes chaque jour pour évacuer l’humidité, appréciée par les acariens.
  • En hiver, évitez de surchauffer vos pièces et limitez la température à 18-19°C.
  • Lavez  draps, housse de couette, taie d’oreiller, rideaux, régulièrement et à au moins 60°C. Lire aussi nos trucs et astuces pour un lit irréprochable pour dormir sur ses deux oreilles.
  • Passez l’aspirateur soigneusement ou la vapeur sur vos draps, matelas pour aspirer les colonies d’acariens.
  • Passez l’aspirateur sur les tapis et les surfaces recouvertes de moquette une à deux fois par semaine, surtout sous les lits.
  • Laissez la pièce s’aérer longuement après avoir passé l’aspirateur.
  • Évitez les couvre lits qui empêchent l’humidité du lit de s’évaporer.
  • Enlevez les tapis ou à défaut, tapez-les vigoureusement et régulièrement. Ne secouez jamais les tapis à l’intérieur mais à l’extérieur.
  • Dans la cuisine ou la salle de bains, optez pour des sols avec du parquet, du lino ou du carrelage plutôt que de la moquette ou des tapis.
  • Lavez les surfaces lessivables (meubles, carrelage, parquet vitrifié, meubles …) avec une serpillière ou un chiffon humide.

 

 

Une réflexion sur “Allergie Aux Acariens : Symptômes, conseils et traitement

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.